… un endocrino hospitalier qui veut faire mieux que bien

le 22/12/10

Chère confrère,

Bien reçu le CR d’hospitalisation de Mme R. …

… Mais surpris de lire dans les objectifs que vous préconnisez : HBA1c < 6.5% …

alors que toutes les études publiées1 sur la question montrent qu’un abaissement à ce niveau entraine surmortalité versus objectif plus modeste (~7.5).

Surpris également de lire que le motif d’hospitalisation est : « diabète déséquilibré » … et un peu plus loin « Hémoglobine glyquée à l’entrée : 6.3% ».

Par ailleurs le dernier contrôle ophtalmo date de mai 2010 : pas de rétinopathie.

Merci de me dé-surprendre.

Bien à vous

auteur : voir liste

  1. ACCORD, ADVANCE, VADT … et Johnston SS et coll. : Hypoglycemic events may be associated with an increased risk of acute cardiovascular events in patients with type 2 diabetes. American Diabetes Association 70th Scientific Sessions (Orlando) : 25-29 juin 2010

    et  : Currie CJ et coll « survival as a function of HbA1c in people with type 2 diabetes : a retrospertive cohort study » Lancet 2010 ;375 :481-489.

    … et encore récemment : D. Pouchain, et col  “les objectifs préconisés dans les recommandations sont-ils encore d’actualité ? » Exercer 2010 ; 94 147-56 []

2 Commentaires

  1. dretzolis dit :

    bonjour,
    beaucoup de diabéto:endocrino ont appris le diabéte par les chiffres et les complications ce n’est que bien plus tard qu’ils ont découvert que des personnes vivaient AVEC un diabète
    certains ne se sont jamais rendu compte qu’il y avaitt des personnes derriere la maladie
    ET les services d’education coutent tres cher (1300 euros/nuit) au centre de paris il faut justifier les lits et le salaire des intervenants
    Certains diabétiques voudraient bien se reposer quelques jours = impossible ils doivent tout faire comme à la maison et penser comme les médecins l’autonomie quand elle est acquise ne se perd pas voila c’est scandaleux de considerer que le diabete est mal equilibrée à 6, 3 % c’est plutot significatif de pas mal d’hypos donc un ras le bol du à une mauvaise qualité de vie
    qualité de vie c’est quoi ca ?
    ML DRETOLIS coach de diabetiques en souffrances….

  2. dretzolis dit :

    PS
    le generaliste n’est-il pas celui qui est coordonner les soins il est l’atout central de la personne diabetique
    J’ai adresse à un generaliste une personne qui etait coupée entranche par les specialistes et qui de ce fait n’arrivait plus à gerer un diabete par rejet Radical rendez vous qui a pris en compte ….une personne