… un Alzheimerologue

Cher confrère,

J’ai revu Monsieur R J, que je n’avais pas vu depuis longtemps.

Cette consultation a été l’occasion de relire les divers documents de son dossier. Mais, comme vous l’écriviez en Juin 2009, a-t-il réellement une maladie d’Alzheimer (« Un bilan qui n’évoque pas une pathologie démentielle ») …Par contre, le compte-rendu de l’hospitalisation de Janvier 2010 évoque ainsi un Alzheimer : « une diminution de la fixation dans aires associatives postérieures » à la scintigraphie. La très controversée recommandation de la HAS1 est pourtant claire sur ce point : « La réalisation systématique d’une imagerie par tomographie d’émission monophotonique (TEMP), d’une scintigraphie cérébrale avec le ioflupane (DATscan ) ou d’une imagerie par tomographie à émission de positrons (TEP) n’est pas recommandée pour porter un diagnostic positif de maladie d’Alzheimer. ». La recherche effectuée ne m’a pas permis d’identifier de données solides pour contredire ce point.

Je suis surpris de constater que malgré une fréquence cardiaque à 55/mn de notre patient, un anticholinestérasique ait été institué, et la mémantine en plus en septembre. Le problème à mon sens n’est pas de faire un holter, mais de faire le point sur le bénéfice-risque de ces médicaments. Or ces derniers n’ont aucun effet, ou alors mineurs2 , ni chez Monsieur R J, ni dans les populations des études. De plus les patients des essais sont si différents de la réalité3 . La HAS l’a traduit par cette formule magnifique « le rôle structurant du médicament ». Et c’est donc ainsi que ces remèdes, font la maladies et les malades.

Pour autant les signaux de vigilance, eux, s’allument au rouge. Les études de Montastruc, de Gill ou de Park-Willie sont assez claires.

Vous trouverez en document joint l’analyse publiée dans le numéro d’Octobre dans la revue Médecine4.

En espérant que ces remarques te seront utiles. Bien cordialement.

auteur : voir liste

  1. HAS. Diagnostic et prise en charge de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées. Mars 2008. 8 pages.  http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/maladie_dalzheimer_-_synthese_-_diagnostic.pdf []
  2. une amélioration de 2,7 points sur une échelle de 70 au test ADA-Cog-Scale. L’association américaine de neurologie retient une pertinence clinique pour une amélioration de 4 points. []
  3. Gill S, et all. Representation of patients with dementia in clinical trials of donezepil. Can Clin Pahamacol. 2004;11(2): e274-e285, Accessible sur : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15604527 []
  4. Nicot P. Anticholinérasiques : le généraliste peut-il dire non. Accessible sur : http://www.jle.com/fr/revues/medecine/med/e-docs/00/04/5E/E6/article.phtml []

Commentaires fermés.