Effet « paradoxal » des médicaments de la maladie d’Alzheimer?

“L’étude de cohorte américaine montre que la prescription d’anticholinestérasiques ou de mémantine peut-être associée à un déclin cognitif plus rapide…Les questions que se posent la rédaction:…Cette étude ajoute encore aux données sur les effets adverses de ces médicaments: il s’agit cette fois d’aggravation possible de certaines formes débutantes de la maladie. Faut-il attendre de nouvelles”affaires”?

(Médecine,Volume 7,Numéro 3,103, Mars 2011, Au fil de la presse). Résumé.

Commentaires fermés.