Les Recommandations pour la Pratique Clinique élaborées par les autorités sanitaires françaises sont-elles sous influence industrielle ? A propos de trois classes thérapeutiques. (thèse L.A. DELARUE, juillet 2011)

Accéder au texte intégral de la thèse

Accéder au Document de travail

 

Voilà une thèse dont on parle et dont on n’a pas fini de parler :
Question somme toute assez simple :
Les recommandations censées guider la pratique des médecins sont-elles rédigées en toute indépendance et pour le seul plus grand bien des patients ?Pour asseoir la réflexion, quatre recommandations sont analysées :
–  Prise en charge de la maladie d’Alzheimer
–  Traitement médicamenteux du diabète de type 2
–  Prise en charge de la Polyarthrite Rhumatoïde
–  Prise en charge des spondylarthrites

Pour chacune d’entre elles, le texte des recommandations est mis en parallèle avec les études publiées et pointe les différences frappantes existant entre celles-ci et celles-là. Principalement : incitation à la prescription de médicaments dont la balance bénéfice / risque est défavorable (médications anti-Alzheimer, glitazone, coxibs).

Pour expliquer les incompréhensibles distorsions, l’auteur met à jour les différents liens que les principaux auteurs de ces recommandations entretiennent avec l’industrie du médicament (« entre un tiers et la moitié des professeurs de médecine intervenants se trouvent en situation de conflits d’intérêts majeurs »).

Il n’omet pas d’annexer les coûts que génèrent pour la CNAMTS les prescriptions des médicaments analysés (pour l’année 2009 : 190 millions d’€ pour les anti-Alzheimer,  69  pour les glitazones, et 23 millions € pour les coxibs).

La soutenance de cette thèse n’a pas manqué d’émouvoir quelques membres du jury : afin de la juger recevable, ils ont exigés que les noms des collaborateurs de la HAS mis en cause soient supprimés. Non sans mal, notre thésard s’y est évidemment résolu : c’était la condition mise à l’obtention de son titre de Docteur en médecine.

Nous vous proposons donc deux options :

  • l’accès à la thèse telle qu’elle a été validée ( c’est le document officiel) : Thèse
  • l’accès à l’intégralité du travail réalisé par notre confrère pour la préparation de sa soutenance ( c’est le document de travail) : Document de travail


 

2 Commentaires

  1. MERELLE dit :

    Merci pour cette excellente Thèse, et son document de travail. A faire lire – pour faire faire des économies – ciblées à notre Sécurité Sociale:)

  2. Tonitox dit :

    Il est honteux que les noms des indélicats aient dus être retirés. Au nom de quoi ??