… un infectio-gérontologue qui fait de la médecine générale

Cher confrère,

J’ai ben reçu votre courrier du 19 septembre concernant Mme C. âgée de 80 ans que je connais assez bien.

Comme vous avez l’amabilité de me le rappeler, elle a eu un malaise chez elle il y quelques semaines nécessitant une hospitalisation qui s’est pour partie déroulée dans votre service. Lors de son séjour, elle a présenté une arythmie justifiant une mise sous AVK qui a entrainé une déglobulinisation majeure nécessitant plusieurs transfusions (ulcère du bulbe). C’est à l’issue de ce périple qu’elle est à nouveau à domicile.

Vous l’avez ensuite reconvoquée à 15 jours de sa sortie, vous lui avez prescrit du kardegic et vous souhaitez la revoir à nouveau d’ici un mois ce que vous m’indiquez dans votre lettre.

Par contre, votre courrier m’apporte peu d’argument sur vos propositions. Pouvez-vous me préciser :

– les arguments qui permettent de penser que la balance bénéfice /risque de la prise du kargégic (chez cette patiente qui a fait une hémorragie majeure à la suite de la prise d’AVK sur ulcère du bulbe et qui présente actuellement un rythme régulier sous amiodarone) est favorable ?

– pour quelle raison la prescription de kardegic est réalisée par vous au décours de la consultation comme s’il s’agissait d »une urgence, sans solliciter mon avis alors même que je m’occupe de cette patiente à domicile d’une manière régulière et rapprochée.

– ce qui justifie médicalement que vous la revoyiez à nouveau dans un mois comme vous prévoyez de le faire ?

Voilà plus précisément ce qui me serait utile pour assurer son suivi.

Avec mes remerciements et mes confraternelles considérations

Commentaires fermés.