Un généraliste écrit à un Centre de Prévention et d’Education pour la Santé qui rend malade ses assurés!

Je reçois ce jour dans ma boite aux lettres le compte rendu d’un examen systématique de dépistage proposé aux assurés de ma CPAM.
En l’espèce il s’agit d’un patient de 78 ans en parfaite santé …
on peut y lire à deux reprises :
« Votre examen périodique de santé a montré des anomalies, pour lesquelles nous vous conseillons de consulter (dès que possible) votre médecin traitant :
Prostate à surveiller »

“Conseil de prévention:
une surveillance prostatique est conseillée”

J’en ai plus que marre!

Voici ma réponse

Madame la directrice,

Chère consœur,

Un de mes patients monsieur JB âgé de 78 ans vient de passer une journée dans votre centre pour y subir le traditionnel examen de santé systématique proposé aux assurés de le CPAM de LL.

Je vous demande de bien vouloir m’indiquer quels sont les constatations cliniques ou para-cliniques réalisées ou les éléments relatifs au mode de vie, aux antécédents personnels ou familiaux qui vous permettent d’écrire en synthèse à propos de monsieur JB :

« Votre examen périodique de santé a montré des anomalies, pour lesquelles nous vous conseillons de consulter (dès que possible) votre médecin traitant :

-         Prostate à surveiller »

Si ces éléments n’existent pas, il faudrait considérer que votre centre de prévention développe une action systématique de dépistage des pathologies prostatiques. Je vous demande alors de bien vouloir me transmettre les éléments issus des données de la science qui vous permettent de justifier un tel dépistage systématique.

C’est à la qualité des réponses que vous ne manquerez pas de me transmettre  que l’on pourra juger de la crédibilité de votre centre de prévention.

Je vous remercie de bien vouloir donner des réponses rapides à ces questions, afin que je puisse en tenir compte lors de la consultation que ne manquera pas de solliciter mon patient.

Veuillez rester assurées, chères consœur, de ma vigilance pour que les soins et les actions de santé publique reposent sur les données de la science pour le seul intérêt de la santé des usagers de soins.

Docteur XX

Un commentaire

  1. docteurdu16 dit :

    Cela n’est pas seulement réservé aux centres de prévention mais aussi aux institutions de soins comme les hôpitaux, quel qu’en soit le calibre et les cliniques. J’ai dénoncé leurs pratiques irresponsables et leur non respect de la filière de soins (http://docteurdu16.blogspot.fr/2010/06/la-prevention-encore-et-toujours-pour.html) ainsi que le fait qu’ils utilisent des référentiels inconnus (histoire 119 : http://docteurdu16.blogspot.fr/2012/05/la-prevention-vue-par-la-cpam-et-le-sur.html ). Le plus grave vient de ce que ces dits examens périodiques de santé ont été délégués à des instituts privés qui utilisent toutes les techniques de marketing possible, qui se servent de l’enseigne de la CPAM pour orienter les patients vers leurs filets et qui, ne prévenant pas le médecin traitant, font des doublons d’examens complémentaires et alertent, souvent à tort, des patients non malades. J’avais écrit à la CPAM de Versailles il y a quelques années et le directeur m’avait dit que c’était légal et me renvoyait vers le médecin chef de l’institut. Sans résultats. J’ajoute qu’à Mantes-La-Jolie l’institut privé dispose de locaux municipaux et / ou territoriaux pour exercer leurs activités.
    Ces examens périodiques de santé, comme souvent, partent d’une bonne idée, explorer des populations qui ne consultent pas de médecins, mais, comme toujours, ce sont ceux qui n’en ont pas besoin qui en sont « bénéficiaires ». Des patients ALD de ma patientèle sont convoqués et je ne reçois qu’après un avis me disant qu’ils sont diabétiques et / ou hypertendus.
    Remettre à plat l’intérêt et les coûts, ainsi que le rapport coût efficacité me semble urgent.
    Il est arrivé, bien entendu, que certains de ces examens aient conduit certains de mes patients à me consulter à juste titre mais, selon mon expérience, cela paraît rare.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>