Médecin déboussolé dans un système de santé à la dérive. Cherche GPS pour un exercice serein de la médecine générale

Des relations entre acteurs de soins améliorables?

Pour terminer ce descriptif, je tiens à exprimer mon incompréhension face aux tirs croisés incessants qui existent entre acteurs du système de santé.

Les généralistes contre les spécialistes et inversement. Les médecins contre les pharmaciens, les pharmaciens contres les médecins. Les administratifs contre les médecins et vice versa. Les patients contres les médecins, ce qui est bien entendu valable dans l’autre sens. La liste est infinie.

Parfois, je me demande comment nous avons pu en arriver là. Nous travaillons tous ensemble dans un intérêt commun. Offrir aux citoyens les meilleurs soins au meilleur coût. Comment pouvons-nous collaborer tous ensemble intelligemment et essayer d’atteindre cet objectif ?

Ce constat, certes un peu brut, peut-être naïf, me permet de mettre des mots sur ces freins qui limitent mon épanouissement et investissement professionnel.

Avant de proposer quelques exemples concrets de moyens personnels qui me seraient utiles dans mon exercice quotidien, voici dans cette partie les valeurs fondamentales qui m’apparaissent essentielles au bon fonctionnement du système de soins.

Introduction
Des freins à un exercice au service de la santé

Valeurs essentielles au bon fonctionnement du système de soins
Quelques propositions concrètes
Conclusion

Pages : 1 2 3 4 5 6 7

Un commentaire

  1. M.L. dit :

    Tout a fait de ton avis, les relations des médecins entre eux et surtout avec leur environnement hospitalier mériteraient d’être améliorées.
    Récemment, j’en ai écrit un article sur mon blog, vas voir ce que tu en penses.
    http://www.cris-et-chuchotements.net/article-le-generaliste-et-son-etrange-r-voisinage-hospitalier-108398029.html