Médecin déboussolé dans un système de santé à la dérive. Cherche GPS pour un exercice serein de la médecine générale

Conclusion

Au final, après ces réflexions personnelles, forcément incomplètes et critiquables, je ne vois pas d’innombrables choix possibles permettant de redresser le système de santé à la dérive.

Nous pouvons choisir de laisser le système de soins se dégrader en continuant d’opposer les différents acteurs les uns contre les autres. On peut laisser passivement la bulle médicale grossir, mais il faut bien se dire qu’elle finira un jour par éclater.

Ou alors, nous admettons tous avoir une part de responsabilité dans la dérive actuelle de notre système de santé. Ceux qui ont amorcé cette dérive, mais aussi ceux qui ont laissé faire. Le constat et les causes sont en partie connus.

Désormais, il conviendrait de redresser la barre et viser un objectif commun pertinent en favorisant l’engagement de chacun et le travail collaboratif ce qui serait plus efficace.

Ramons tous dans le même sens et de manière coordonnée, nous avancerons plus vite et augmenterons nos chances d’atteindre notre objectif commun.

L’être humain sait se montrer solidaire en situation de crise, tout n’est peut-être pas perdu…

Ma DPLI est ici.

Introduction
Des freins à un exercice au service de la santé

Valeurs essentielles au bon fonctionnement du système de soins
Quelques propositions concrètes
Conclusion

Pages : 1 2 3 4 5 6 7

Un commentaire

  1. M.L. dit :

    Tout a fait de ton avis, les relations des médecins entre eux et surtout avec leur environnement hospitalier mériteraient d’être améliorées.
    Récemment, j’en ai écrit un article sur mon blog, vas voir ce que tu en penses.
    http://www.cris-et-chuchotements.net/article-le-generaliste-et-son-etrange-r-voisinage-hospitalier-108398029.html