Un généraliste s’interroge sur le bien fondé d’un suivi de dépistage mammographie

Suite à un dépistage, l’identification des femmes à hauts risques de cancer du sein se fait-elle de façon pertinente ?

Mon Cher Confrère
Votre patiente, MME XXXXX, a bénéficié d’un examen gratuit dans le cadre de la campagne nationale de dépistage du cancer du sein le xx/xx/xxxx.
Ses clichés ont été examinés par son radiologue, puis par un comité de relecture. Ils ont conclu à l’absence d’image suspecte de cancer du sein.
Cependant, en raison de ses antécédents familiaux de cancer du sein, je lui ai conseillé de vous consulter pour une surveillance annuelle. Comme vous le savez, il est recommandé de pratiquer une surveillance mammographique plus rapprochée que le test de dépistage tous les 2 ans.
Votre patiente a indiqué vos coordonnées lors de son examen. Je l’ai informée que son dépistage est négatif, tout en lui recommandant de faire pratiquer un suivi annuel par son médecin.

Tout en restant à votre entière disposition, je vous prie d’agréer, mon Cher Confrère, l’expression de mes sentiments les plus cordiaux.

Le Médecin coordinateur
xx XXXX
Dossier 010101010

 

Madame et chère confrère.
Merci de votre courrier du xx/xx/xxxx concernant Mme XXXX , âgée 72 ans, qui a « bénéficié » d’une mammographie dans le cadre d’un dépistage organisé.
Cette mammographie dont je n’ai pas le compte rendu est qualifiée de non suspecte par une double lecture de radiologues.
Vous écrivez: « Cependant, en raison de ses antécédents familiaux de cancer du sein, je lui ai conseillé devous consulter pour une surveillance annuelle. Comme vous le savez, il est recommandé de pratiquer unesurveillance mammographique plus rapprochée que le test de dépistage tous les 2 ans. Je l’ai informée que son dépistage est négatif, tout en lui recommandant de faire pratiquer un suivi annuel par son médecin. »
Les antécédents auxquels vous faites référence sont une sœur décédée d’un cancer du sein à l’âge de 45 ans.
Il ne s’agit donc pas d’une « histoire familiale significative sans anomalie génétique retrouvée » telle qu’elle est décrite dans la note de cadrage d’avril 2011 éditée par la HAS.1
Permettez-moi donc d’être surpris de vos conclusions et de la recommandation envoyée à Mme XXXX.
Conclusion et recommandation qui ne manqueront pas, bien que ce dépistage soit négatif, d’inquiéter ma patiente et d’induire des examens inutiles, dangereux et coûteux.
Merci de vos explications.
Confraternellement
Dr xx XXXX

 

 

 

à suivre

  1. Note de cadrage de la HAS []

Commentaires fermés.