Dans le cadre du suivi d’un diabète de type 2 un ECG annuel est-il recommandé?

Au regard des données actuelles de la science, un ECG annuel chez un diabétique à faible, moyen ou fort risque cardio-vasculaire n’est pas recommandé.

1) Situation clinique :

Capture_d-ecran_2014-01-29_a_17.32.27Mme N., âgée de 50 ans, diabétique depuis 5 ans me consulte dans le cadre de son suivi. Elle me présente un document que l’Assurance Maladie lui a envoyé concernant le service d’accompagnement Sophia et les examens de suivi recommandés. Elle me parle de l’ECG à faire tous les ans, son dernier ECG de surveillance datant de 11 mois.

2) Question :

Capture_d-ecran_2014-01-29_a_17.33.16          Dans le cadre du suivi d’un diabète de type 2 un ECG annuel est-il recommandé ?

3) Recherches :

♦ « Surveillance cardiovasculaire : examen clinique et ECG : il existe un consensus pour recommander un examen clinique annuel avec palpation des pouls aux deux pieds et recherche de souffle sur les trajets artériels chez tous les diabétiques de type 2. Bien que l’intérêt de cette mesure ne soit pas démontré, il est conseillé de pratiquer chaque année un électrocardiogramme de repos chez tous les diabétiques de type 2 ».
La Revue Prescrire Mai 2001/Tome 21 N°217.                                                                                                           

Capture_d-ecran_2014-01-29_a_17.30.07

♦ « Parmi les patients atteints de diabète de type 2, nous ne savons pas comment sélectionner ceux qui sont à haut risque cardiovasculaire ; même si nous le savions, les mesures à prendre concernent de toutes façons tous les diabétiques. L’ECG de repos préconisé en cas de diabète asymptomatique devrait logiquement relever d’un passé nostalgique »… »Examen clinique et anamnèse restent les deux clés de la décision ». Médecine. Vol.9-N°7. Stratégies. Septembre 2013 :


4) Conclusion : 

Au regard des données actuelles de la science, un ECG annuel chez un diabétique à faible, moyen ou fort risque cardio-vasculaire n’est pas recommandé.

Capture_d-ecran_2014-01-29_a_17.27.30

Auteure : Nathalie Péronnet Salaün le 02.02.2014.

  1.  Il y aurait 3 millions de diabétiques de type 2 en France et le coût d’un ECG est de 13.52 euros []

2 Commentaires

  1. bluerhap dit :

    Y’a juste un point qui me dérange : dans le calcul du RCVA selon Framingham/Laurier, il y a la prise en compte du paramètre HVG. Hors, comment déterminer s’il y a ou non une HVG sans faire d’ECG ? Une échographie serait sans doute plus pertinente mais beaucoup plus onéreuse.

    En revanche, ce que j’ignore, c’est en « combien de temps » se constitue cette HVG, probablement pas en une année.
    Et puis, de toutes façons, cet ECG n’aura aucun intérêt chez les patients qui sont « déjà » à haut-risque CV – ce qui vient très rapidement chez les diabétiques, hélas – et de ce fait sous protection « maximale » par statine + aspirine

    1. Nathalie Péronnet Salaün dit :

      Effectivement l’échographie est le meilleur, voir seul, examen pour diagnostiquer une HVG. Un article sur le sujet, sous forme de SCRIPT par exemple, serait le bienvenu.