L’effet diabétogène des statines : Premières notifications et revue de la littérature (thèse de Frédérick STAMBACH, le 20 mai 2014)

Accéder au texte intégral de la thèse

Les statines sont actuellement la classe thérapeutique la plus vendue au monde et sont commercialisées depuis 25 ans. Elles présentent de nombreux effets indésirables, les plus connus étant les effets indésirables hépatiques et musculaires. Au premier trimestre 2012 l’Agence Européenne du Médicament (EMA) et la Food and Drug Administration (FDA) ont émis des alertes concernant l’effet diabétogène des statines. Dans le cadre de son internat, Frérérick Stambach a effectué un an de stage dans le cabinet du Dr Philippe Nicot à Panazol. En rédigeant un courrier au cardiologue d’un patient présentant des myalgies sous statines, ils ont découvert l’alarme de la FDA. Afin de satisfaire aux obligations légales de déclaration des effets indésirables, ils ont décidé d’analyser l’ensemble des dossiers de la patientèle du Dr Nicot afin de repérer les patients ayant développé un diabète sous statine au cours des dix dernières années. Ils ont ainsi identifié quatre cas pouvant être compatibles avec cet effet indésirable, qui tous ont été déclarés au Centre Régional de Pharmacovigilance (CRPV), déclarations qui furent les premières en France concernant cet effet indésirable.

Capture d’écran 2014-05-21 à 10.52.15  Afin d’étayer leurs déclarations et de mettre en perspective ces cas avec une réflexion de santé publique, ils ont réalisé une analyse des diverses publications, qui étaient pour la majorité contemporaine de leurs notifications. Au fil des mois, l’évidence d’un effet diabétogène se faisant jour dans les publications internationales, la lecture des Résumés des Caractéristiques des Produits (RCP) montrant une hétérogénéité dans la mention du risque diabétogène, leur prise de conscience d’un devoir d’information conduisit au travail majeur qu’est cette thèse. Tout prescripteur de statine se doit de lire cette thèse, de se poser avec son auteur les questions nécessaires :

  • pourquoi une découverte si tardive de cet effet indésirable ?
  • pourquoi des RCP si aléatoires (l’information n’est présente que dans une RCP et une notice sur 2) ?
  • pourquoi les autorités sanitaires n’ont pas délivré d’information aux professionnels de santé ?
  • n’y-a-t-il pas une sous notification aux CRPV de cet effet indésirable ?
  • quand prescrire une statine ?
  • quelle statine prescrire si nécessité de prescription il y a ?
  • que faire en cas d’apparition d’un diabète sous statine ?

d’y trouver des éléments de réflexion mais aussi de réponse, notamment que la pravastatine faible dose est la moins diabétogène chez l’homme âgé de moins de 65 ans.

Capture d’écran 2014-05-16 à 09.52.19

Avec l’auteur nous ne pouvons que conclure : « L’augmentation constante de la prévalence des diabètes depuis 10 ans et la découverte de cet effet indésirable concernant une classe thérapeutique prescrite à plus de 6 millions de Français, devraient inciter à de nouvelles investigations. Celles-ci devraient chercher à préciser l’évolution de ces diabètes, et notamment leur éventuelle réversibilité. Le système de santé centralisé français pourrait également permettre de réaliser une grande étude en population générale, pour déterminer la part attribuable aux statines, parmi les nouveaux diabétiques qui prennent ce traitement. Ces données permettraient de déterminer le coût social et sociétal global de cet effet indésirable. Ces recherches devraient être les préalables à une mise à jour des recommandations françaises et internationales. Ces dernières devraient intégrer cet effet indésirable dans les stratégies de prescription. Il serait souhaitable qu’elles soient réalisées par des experts indépendants des firmes pharmaceutiques. Une actualisation complète de l’information disponible pour les professionnels de santé et les patients est indispensable. »

 

5 Commentaires

  1. Nathalie Péronnet Salaün dit :

    A lire l’excellent interview du Dr Philippe Nicot qui résume bien la problématique statine et diabète posée par cette thèse : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/les-statines-medicament-contre-le-cholesterol-provoqueraient-du-diabete_1545495.html

  2. Nathalie Péronnet Salaün dit :

    « En France, l’information sur l’effet indésirable diabétogène des statines est insuffisante ». Un courrier rédigé par les Drs Stambach Frédérick, Nicot Philippe et Doubovetzky Jean au BMJ le 19 Juin 2014 : http://www.bmj.com/content/348/bmj.g3306/rr/702698

  3. Didier C. dit :

    Tres probable effet en rapport avec un impact des statines deletere sur l’architecture du sommeil et à l’origine d’une fragmentation du sommeil qui elle meme devrait être diabétogène.

    Effet perçu mais tu.

    Bravo à ce jeune confrère.

  4. lebon elise dit :

    Merci pour cette alerte

  5. Sylvain Duval dit :

    Aujourd’hui, LaNutrition.fr reparle des statines.
    Saluons le combat de Michel De Lorgeril, qui continue patiemment malgré sa mise à l’écart des congrès organisés par Big Pharma.

    http://www.lanutrition.fr/les-news/statines-comment-les-laboratoires-ont-enjolive-les-resultats.html

    J’ai cité votre site sur Facebook et sur le site de LaNutrition.