Le Crestor° (rosuvastatine) n’est-il pas contre-indiqué en cas d’insuffisance rénale sévère ?

Madame et Chère confrère,

J’ai bien reçu votre courrier concernant Mme V.J. âgée de 69 ans.

Pour mémoire cette patiente présente une néphropathie lithiasique et a bénéficié d’une greffe rénale en 2007. Elle présente aussi un diabète depuis 2013 dont le traitement a été arrêté début 2015 suite à des efforts intenses de la patiente tant en terme d’activité physique que d’alimentation.

Malheureusement sa fonction rénale se détériore, elle est à nouveau en insuffisance rénale sévère, les derniers résultats de laboratoire montrant le 05.06.15 une créatininémie à  33,4 *mg/L pour une normale  de 5,5 à 10,2 et une estimation du D.F.G à 13,41 ml/mn.

Cette patiente, et son mari, sont très angoissés par la perspective de la reprise d’une dialyse rénale.

A ce jour c’est en toute confraternité et afin d’éventuellement retarder la dégradation de la fonction rénale de cette patiente que je m’adresse à vous.

En effet son traitement comporte :  Prograf°, Cortancyl°, Cellcept°, Exforge°, Eupressyl°, Inexium°, Previscan° et Crestor°.

Or le Crestor° (Rosuvastatine)1 est contre indiqué quelque soit son dosage en cas d’insuffisance rénale sévère.

De plus dans un point d’information, l’Ansm a communiqué sur le risque diabètogène des statines.

Je me permets donc de vous poser la question de l’indication de l’arrêt du Crestor° (rosuvastatine) pour Mme V.J. étant donné l’existence d’une insuffisance rénale sévère, et de l’arrêt de tout traitement par statine étant donné les ATCD de diabète de type 2 chez cette patiente présentant par ailleurs une lourde thérapeutique.

En attente d’une réponse de votre part, veuillez recevoir Madame et Chère Confrère mes salutations confraternelles.

  1. RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT, mise a jour : 9 juin 2004 []

Commentaires fermés.