Forum Voix Médicales

Libres bavardages sur la pratique de la médecine générale.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Le forum est public et donc accessible à tous en lecture.

#1 2012-07-13 08:39:59

nathalie peronnet salaun
Administrateur
Inscription : 2012-02-19

Statine à tout prix?

Mme H. 60 ans, AIT en 1999, hypertendue, diabétique de type 2. Son LDL à 1.80 gr/l justifie d'un traitement par statine. J'ai essayé toutes les statines, à chaque fois elle présente d'intenses douleurs musculaires l'empêchant de marcher, monter les escaliers. A la dernière consultation elle m'a dit qu'elle ne voulait plus en prendre. J'ai dit "d'accord". Aurais-je du insister pour qu'elle prenne ce traitement à tout prix?

Hors ligne

#2 2012-07-15 14:12:39

Sylvain D
Membre
Inscription : 2012-05-23

Re : Statine à tout prix?

On ne sait pas grand chose de Mme H. Est-elle fumeuse, en surpoids, stressée ? Comment se nourrit-elle ? Quelle est son activité physique ? Y a t-il des antécédents de problèmes cardiovasculaires dans sa famille ? Son LDL a t-il toujours été à 1,8 g/L ?

On sait que le taux de LDL varie au cours de l'année (phénomène d'hémo-concentration) et en fonction de l'alimentation juste avant la prise de sang. La façon de prélever le sang peut même influer.  Sinon, ce taux de LDL est assez fixe et dépend surtout de facteurs génétiques.

On sait aussi que le LDL est calculé par une formule, et non pas mesuré directement. Ce LDL calculé varie donc en fonction du cholestérol total et des triglycérides.
De plus, toute mesure en laboratoire est soumise à une incertitude (d'environ moins de 10% dans ce cas).

On a donc un taux assez variable biologiquement et mesuré avec une certaine incertitude en laboratoire.
C'est donc une valeur déjà assez peu fiable.

Plus globalement, la validité de la mesure du taux de LDL est discuté par de nombreux spécialistes. Ce sont en général des réunions de consensus qui fixent les valeurs limite, donc des points de vue d'experts qui sont malheureusement souvent biaisés par leurs liens avec l'industrie pharmaceutique  et par la pensée dominante actuelle considérant le cholestérol comme une molécule nocive.
Les recommandations sont donc assez peu fiables.

Autre point important, les études ont été réalisées il y a des années, dans d'autres pays, sur des individus aux gènes différents, qui se nourrissent de manière différente. La plupart des patients retenus étaient masculins, fumeurs, anglo-saxons.
Ces études sont donc peu représentatives.

Enfin, si elle souffre et que cela réduit son activité physique, c'est un signe d'alerte important. Mme H n'aurait pas été retenue dans un des essais cliniques car ceux-ci écartent des patients comme elle.
Les résultats de ces essais totalement sous contrôle des labos Pharma ne s'appliquent donc pas vraiment  à Mme H et tu as bien fait de prendre en compte sa souffrance.


Sources :
Prudence oblige: l'emploi des statines chez les femmes
http://www.cwhn.ca/node/39850

Variations nycthémérales et interindividuelles de la synthèse du cholestérol
http://www.jle.com/fr/revues/medecine/s … icle.phtml

Détermination de l’incertitude liée aux résultats de Se-Cholestérol total
http://www.jle.com/fr/revues/bio_rech/a … article.md

Le cholestérol varie de 10% d'un mois à l'autre
http://www.labtestsonline.fr/tests/Chol … html?tab=5

La mauvaise graisse de la HAS
http://www.formindep.org/Conflits-d-int … vaise.html


A noter : certains patients n'ont pas de CPK élevée, ne souffrent pas trop et pourtant des biopsies musculaires montrent que les statines altèrent quand même leurs muscles.
Au début, les médecins niaient certains effets secondaires des statines évoqués par leurs patients, car les essais cliniques ne les avaient pas décelés. En réalité, on a constaté que le retour des plaintes des patients (USA, Canada) étaient plus efficaces pour déceler les effets indésirables d'un médicament que les essais cliniques, construits par les labos pour montrer l'efficacité et l'innocuité de leur produit à mettre sur le marché.
Par exemple, la cérivastatine (retirée du marché car elle détruisait les muscles encore plus que les autres statines) n'avait jamais montré de rhabdomyolyse lors des essais cliniques et avait donc obtenu son AMM.

Dernière modification par Sylvain D (2012-07-15 14:23:13)

Hors ligne

Pied de page des forums