prévention quaternaire

Dépistage du cancer du sein par mammographie : les effets indésirables l’emportent sur les effets bénéfiques

Capture d’écran 2014-03-12 à 11.15.14L’utilité d’un dépistage systématique du cancer du sein par mammographie fait l’objet de controverses dans de nombreux pays depuis un certain nombre d’années.

le Swiss Medical Board, organisme suisse indépendant, a publié le 15 décembre 2013 un rapport concernant ce dépistage. Il y pose la question de savoir s’il est possible, grâce aux mammographies systématiques, de détecter des tumeurs à un stade plus précoce. Et ce afin de prolonger la survie, avec une bonne qualité de vie, des femmes concernées et, à terme, réduire la mortalité par cancer du sein.

En voici une présentation : (suite…)

Surdiagnostic et surtraitement

Un excellent article est paru début juin dans le British Medical Journal1: « Preventing overdiagnosis: how to stop harming the healthy » (Prévenir le surdiagnostic: comment arrêter de nuire aux personnes en bonne santé ?)

Les auteurs remettent en question la pertinence du dépistage systématique d‘un certain nombre de maladies (cancer du sein, thyroïde…). Ils présentent également plusieurs pathologies (asthme, certaines embolies pulmonaires, diabète gestationnel, hypertension artérielle, hypercholestérolémie…) dont certains critères de classification trop larges, l’hypersensibilité des tests, ont pu aboutir à un surdiagnostic avec parfois surtraitement.

Plusieurs facteurs seraient responsables de ce surdiagnostic. Selon les auteurs de l’article, une croyance intuitive dans la détection précoce, alimentée par une foi profonde dans la technologie médicale, serait sans doute au cœur du problème de surdiagnostic. (suite…)