… qui me reproche de faire trop d’arrêts de travail

le 15/01/2010

Cher Confrère,
Suite à votre courrier et à notre conversation téléphonique qui m’ont  
profondément affectés je tiens à réagir.

Vous n’êtes pas sans savoir  qu’une grande majorité des médecins généralistes libéraux sont à la  
limite ou en BURN OUT, qu’ils se suicident 4 fois plus que la  
population générale, surtout les femmes…

Vous avez fait ce courrier et  tenu vos propos menaçants (je cite : »vous êtes 4 ème du département pour vos  arrêts de travail, si vous êtes dans les 10 premiers vous serez mis  
sous tutelle »,tout en reconnaissant que les contrôles par les médecins conseils des patients auxquels j’avais prescrit des arrêts de travail ne montraient pas d’abus de ma part) sans aucune précaution préliminaire afin de savoir si  ce courrier et ces propos n’allaient pas aggraver un état limite ou  avéré de BURN OUT et provoquer des conséquences irréparables .

Je tiens à vous signaler que j’ai fait lire votre  courrier à mon mari, que je lui ai rapporté vos propos menaçant et il a constaté ma profonde détresse.
Je tenais à ce que vous soyez au courant des conséquences potentielles de vos écrits  et de vos propos.

Bien Confraternellement.

auteur : voir liste

Commentaires fermés.