… un cardio qui poursuit l’association Clopidogrel-Aspirine.

le 09/01/2011

Cher Confrère,

Dans le cadre du suivi médical de Mr M. dont je suis le médecin traitant, je suis amené à lui prescrire le traitement suivant: Coversyl, Inspra, Kardegic 160, Loxen LP, Plavix, Tahor 40, Metformine, Glimepiridie, Temerit.

Je fais partie d’un groupe de pairs dont le but est l’amélioration de nos pratiques médicales dans le cadre de l’Evidence Based Médecine … Nous avons été amenés à faire une revue de la littérature sur l’association Kardégic-Clopidogrel au delà de un an après pose de stents actifs. Nous n’avons trouvé qu’un article que je vous joints.(*).

Les risques hémorragiques de l’association kardegic-clopidogrel étant bien documentés je me permets de conclure que le rapport bénéfice risque n’est pas en faveur de la poursuite de ce traitement au delà de un an . Mais peut-être avez-vous des données qui invalident les miennes?

Etant donné que les ordonnances que je rédige à Mr M , signées par moi,  engagent  ma responsabilité, en l’absence d’éléments nouveaux que vous seriez amené à me communiquer, je ne renouvellerai  pas la prescription de clopidogrel, ne maintenant que le kardégic. Conformément à la loi Kouchner mon courrier doit s’insérer dans le dossier du patient, ce qui sera fait pour ma part.

Veuillez recevoir, Cher Confrère, mes salutations distinguées.

auteur : voir liste

* L’article joint était celui-ci: Durée du double traitement par AAP après l’implantation de stents à élution médicamenteuse.

Parc SJ, Parc DW, Kim YH, Kang SJ, Lee SW, Lee CW, Han KH, Parc SW, Yun SC, Lee SG, Rha SW, Seong IW, MH Jeong, Hur SH, Lee NH, Yoon J, Yang JY, Lee BK, Choi YJ, Chung a été, Lim DS, Cheong SS, Kim KS, Chae JK, Nah DY, Jeon DS, Seung KB, Jang JS, Park HS, Lee K.Drs. S.-J. Park et D.-W. Park a contribué également à cet article article.This (10.1056/NEJMoa1001266) a été publié le 15 Mars 2010, à NEJM.org.

Résumé: Les avantages et les risques potentiels de l’utilisation de la double thérapie antiplaquettaire-delà d’une période de 12 mois chez les patients recevant des stents à élution médicamenteuse ne sont pas clairement établies. METHODES: Dans deux essais, nous avons assignés au hasard un total de 2701 patients qui avaient reçu des stents à élution médicamenteuse et avait été libre d’événements cardiaques indésirables majeurs ou cérébrovasculaires et les saignements majeurs pour une période d’au moins 12 mois pour recevoir du clopidogrel plus aspirine ou de l’aspirine seule. Le critère principal était un critère composite d’infarctus du myocarde ou de décès d’origine cardiaque. Les données des deux essais ont été fusionnées pour l’analyse. RÉSULTATS: La durée médiane de suivi était de 19,2 mois. Le risque cumulé des résultats primaires à 2 ans était de 1,8% avec une bithérapie antiplaquettaire, comparé à 1,2% avec la monothérapie aspirine (hazard ratio 1,65; confiance à 95% [IC], 0,80 à 3,36, p = 0,17). Les risques individuels d’infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, thrombose de stent, le besoin de revascularisation répétée, les saignements majeurs et décès toutes causes confondues ne différait pas significativement entre les deux groupes. Toutefois, dans le groupe bi-thérapie par rapport à l’aspirine seule du groupe, il ya eu une augmentation non significative du risque composite d’infarctus du myocarde, d’AVC ou de décès toutes causes (risque relatif, 1,73; IC à 95%, de 0,99 à 3,00 ; P = 0,051) et le risque composite d’infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral ou décès d’origine cardiaque (risque relatif, 1,84; IC à 95%, de 0,99 à 3,45, p = 0,06). CONCLUSIONS: L’utilisation d’une bithérapie antiplaquettaire pendant une période de plus de 12 mois chez les patients qui avaient reçu des stents à élution médicamenteuse n’a pas été significativement plus efficace que l’aspirine en monothérapie dans la réduction du taux d’infarctus du myocarde ou de décès d’origine cardiaque. Ces constatations doivent être confirmées ou réfutées par les gros, les essais cliniques randomisés à plus long terme de suivi. (Numéros ClinicalTrials.gov, NCT00484926 et NCT00590174.) Copyright 2010 Massachusetts Medical Society.

Commentaires fermés.