Forum Voix Médicales

Libres bavardages sur la pratique de la médecine générale.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 2012-04-14 16:06:11

nathalie peronnet salaun
Administrateur
Inscription : 2012-02-19

PSA un dépistage non recommandé et qui pourtant existe dans les faits

La HAS dans son tout récent rapport conclut que  le dépistage systématique par dosage de la PSA du cancer de la prostate  n'est pas justifiée même dans les populations à risque: http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_ … -de-risque
L'USPSTF a émis un avis défavorable à l'encontre de ce dépistage: http://www.voixmedicales.fr/category/le … et-etudes/
Et pourtant un dépistage de masse existe dans les faits: http://www.ameli.fr/fileadmin/user_uplo … _vdef3.pdf
Ce qui fait dire à ces auteurs: Dépistage du cancer de la prostate, un autre scandale sanitaire?  http://www.jle.com/fr/revues/medecine/m … icle.phtml  et http://braillon.net/alain/prostate.pdf

Hors ligne

#2 2012-04-16 01:01:41

nicotphilippe
diabète/statines
Inscription : 2012-04-16

Re : PSA un dépistage non recommandé et qui pourtant existe dans les faits

Bonjour,
Dans le même numéro de médecine, deux autres articles très pertinent
Le premier (1) du Professeur Paul Perrin, urologue au CHU de Lyon, qui fait une révélation très inquiétante : le taux de décès due aux biopsies de la prostate qui est de 2 pour 1000 biopsies. Cela repose sur l’étude de Gallina et al publiée en 2008 dans l’International Journal of Cancer (2). Selon la CNAMTS (3) 91 600 biopsies sont réalisées en France, ce qui fait que 183 décès par an en France peuvent être attribué à ce geste !
Une précédente publication dans Médecine en 2009 (4), concluait que 3 à 4000 personnes étaient en situation de faire une complication suite à cette biopsie alors que leur résultat était normal.

Au travers du procès fait au Docteur Goubeau (5) pour ne pas avoir pratiqué un examen dont les données factuelles s’accumulent pour dire son inutilité et même son danger, il convient comme Jean Pierre Vallée et coll (6) dans ce même numéro de médecine de se poser la question : « Faudra-t-il des procès pour « perte de chance » à cause du dépistage pour prendre réellement conscience de ce problème ? »

Dr Philippe Nicot
DPLI disponible sur le site de voix-médicales.

1-    Perrin P. « Cancer de la prostate « dépistage » ou « détection précoce » ? ». Médecine 2012 ; 8(3) :129-33. DOI : 10.1684/med.2012.0814.
2-    Gallina A et all. Mortality at 120 days after prostatic biopsy: A population-based study of 22 175 men. Int J Cancer . 2008 ; 123 : 647–652. Sur: http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1 … .23559/pdf
3-    CNAMTS. Selon l’Agence de Presse Médicale. Sur : http://www.esculape.com/cqfd/prostate_k … -2012.html
4-    Sibert L. Biopsies de prostate. L’examen et ses complications potentielles. Médecine. 2009 ;5(8) :359-61. DOI : 10.1684/med.2009.0462. Accessible à http://www.jle.com/fr/revues/medecine/m … icle.phtml
5-    Il faut sauver le Docteur Goubeau. Sur atoute.org : http://www.atoute.org/n/article240.html
6-    Vallée JP ; Drahi E, Le Noc Y. Dépistage du cancer de la prostate : le risque médico-légal de la « vraie vie ». Médecine. 2012 ;8(3) :118-22. DOI : 10.1684/med.2012.0812.

Hors ligne

Pied de page des forums